ITW // Laetitia Guichard

Découvrez l’univers riche et unique de Laetitia Guichard, photographe sportive et touche-à-tout, qui cultive l’art de multiplier les sujets et les techniques pour mieux se les approprier.

Biographie

Photographe dans le 78, en Île-de-France, Laetitia Guichard s’est mise à son propre compte depuis février 2015. Après avoir suivi des études de STAPS, Laetitia s’est tournée vers la photographie de paysages, puis a décliné son art dans plusieurs styles, comme le portrait, l’animalier et l’action. Elle a toujours eu cette passion pour la photo mais elle s’est réellement concrétisée il y a quatre ans. Laetitia s’axe sur une galerie artistique et sur des services plus personnels et commerciaux.
Plus d’infos sur son site : http://laetitiaguichardphotographe.com

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir photographe ?

J’ai toujours aimé la photo. Depuis toute petite, je jouais déjà avec les petits boîtiers jetables Kodak. Les paysages, c’est ce qui m’a attirée le plus. Je passais mon temps à photographier les couchers de soleil. Et depuis cinq ans, je me suis tournée un peu plus vers tout ce qui est animalier, portraits, etc.

Es-tu autodidacte ou as-tu suivi une formation ?

Je suis autodidacte. Je n’ai pas fait d’école de photo. J’ai juste regardé des tutos dans des livres et dans des magazines photo, comme les vôtres.

Cette photo fait partie de mes préférées. Elle a gagné plusieurs prix dans des festivals et concours. La proximité avec ce zèbre m’avait marquée lors de la prise de vue. Une photo animalière et artistique. Canon EOS 6D – 400 mm – 1/320 s – f/5.6 – 640 ISO
Cette photo fait partie de mes préférées. Elle a gagné plusieurs prix dans des festivals et concours. La proximité avec ce zèbre m’avait marquée lors de la prise de vue. Une photo animalière et artistique. Canon EOS 6D – 400 mm – 1/320 s – f/5.6 – 640 ISO

Où puises-tu ton inspiration ?

Dans le regard des gens, dans la lumière… Dans les paysages, c’est la lumière du moment qui va me guider et me donner envie de photographier. Dans l’animalier et le portrait, c’est vraiment le regard que je vais croiser qui va m’inspirer.

Tu es une photographe éclectique : de l’animalier, du paysage, du portrait, de l’action… Mais as-tu un sujet de prédilection en particulier ?

J’ai une préférence pour la photo sportive, même si je n’aime pas faire que ça. Cela correspond plus à mon tempérament. J’ai fait des études de STAPS, je voulais être professeur de sport au départ. C’est vivant, explosif et j’aime capturer l’instant magique.

Cette photo fait partie de ma série sur le sport urbain. Une série primée médaille de bronze dans la catégorie Reportage du festival des professionnels de la photographie 2015. Je réalise cette série depuis mai 2014 au travers des rues de Paris et de la région parisienne. Canon EOS 5D Mark III – EF16 35 mm f/2.8L II USM – 16 mm 1/800 s – f/3.5 – 100 ISO
Cette photo fait partie de ma série sur le sport urbain. Une série primée médaille de bronze dans la catégorie Reportage du festival des professionnels de la photographie 2015. Je réalise cette série depuis mai 2014 au travers des rues de Paris et de la région parisienne.
Canon EOS 5D Mark III – EF16 35 mm f/2.8L II USM – 16 mm 1/800 s – f/3.5 – 100 ISO

Tu as d’ailleurs reçu un prix pour l’une de tes photos sportives… Peux-tu nous en parler ?

Elle vient d’une série qui a commencé il y a bientôt un an et demi. C’est quelque chose que j’avais toujours voulu faire parce que j’avais fait STAPS et que j’aimais le sport. Je n’avais jamais osé me lancer. Un jour, une amie m’a donné un contact circassien. J’ai appelé ce monsieur, nous sommes allés sur Paris et je lui ai demandé de me montrer un peu ce qu’il faisait. J’ai essayé de trouver des figures en adéquation avec le milieu urbain. Au début, j’étais partie pour ne faire que cette séance, et après je me suis demandé pourquoi je ne continuerais pas. J’ai trouvé d’autres contacts qui m’ont présentée à d’autres gens… J’ai gagné plusieurs prix, puis la médaille de bronze dans la catégorie reportage au Sportfolio, qui est un concours dédié aux professionnels.

Quels sont tes indispensables en matière d’accessoires et de matériel ?

Je n’ai que du Canon : un 70-200 mm f/2.8 IS II USM L, un 16-35 mm f/2,8 II USM L, un 50 mm f/1.4 USM L, et un 85 mm f/1.2. Mes boîtiers : un Canon 6D et un Canon 1DX après avoir eu un 5D3.

J’ai pris cette photo en Grèce, à Naxos, l’une des îles magiques grecques, un soir de mai 2014. Voyager est vraiment une belle opportunité pour la photographie. Canon EOS 6D – EF16-35 mm f/2.8L II USM – 22 mm – 25 s f/10 – 100 ISO
J’ai pris cette photo en Grèce, à Naxos, l’une des îles magiques grecques, un soir de mai 2014. Voyager est vraiment une belle opportunité pour la photographie.
Canon EOS 6D – EF16-35 mm f/2.8L II USM – 22 mm – 25 s
f/10 – 100 ISO

Que pourrais-tu donner comme conseils à quelqu’un qui a envie de se lancer dans la photo ?

De ne pas chercher à copier d’autres photographes, sinon vous ne vous distinguerez jamais. D’investir dans du matériel correct, car, mine de rien, c’est important. De rester fidèle à vous-même et de vous fier à vos émotions… Et d’être patient, surtout…

Quels sont tes projets à venir ?

Poursuivre ma série sportive et essayer de vivre de la photo. Mais je reste aussi dans les paysages, l’animalier et le portrait, car j’ai toujours du plaisir à faire différents types de photos. Donc mes projets, c’est surtout de continuer à faire ce qu’il me plaît.

C’est une photo issue de ma série sportive débutée il y a maintenant bientôt 3 ans, prise en région parisienne. Canon 1DX, objectif Canon 50 mm 1.4, 1/2500 s, 200 ISO, f/5.
C’est une photo issue de ma série sportive débutée il y a maintenant bientôt 3 ans, prise en région parisienne. Canon 1DX, objectif Canon 50 mm 1.4, 1/2500 s, 200 ISO, f/5.

Racontez-nous vos débuts en photo avant Lightroom. Quels logiciels utilisiez-vous ?

J’ai débuté avec Lightroom pour améliorer mes photos de paysages. Je voulais tout d’abord jouer sur les contrastes, les zones d’ombre, la saturation parfois. Les outils les plus simples à utiliser sont ceux-là car c’est assez intuitif.

Depuis quelle version utilisez-vous Lightroom ?

Après avoir utilisé Lightroom 5, je suis passée à Lightroom 6.

1 J’ai pris cette photo au lever de soleil à Bali, un pêcheur. Canon 6D, Canon 70-200 f/2.8 IS II USM L, f/8, 1/3200 s et 160 ISO
J’ai pris cette photo au lever de soleil à Bali, un pêcheur.
Canon 6D, Canon 70-200 f/2.8 IS II USM L, f/8, 1/3200 s et 160 ISO

Utilisez-vous en parallèle d’autres logiciels ? Lesquels et pour quelle utilisation ?

J’utilise Photoshop Element 14. C’est également assez simple à utiliser et vu que je ne suis pas graphiste, c’est suffisant.

Qu’est-ce qu’il manque à Lightroom aujourd’hui ? Y a-t-il une fonction qui vous semble inutile ?

Ce qu’il manque, c’est peut-être la facilité d’utiliser les tampons comme sur Element 14. Peut-être également certains filtres créatifs qui pourraient aider certains à valoriser les images. Aucune fonction ne me semble inutile.

Ce paysage a été réalisé au Mont Saint-Michel en 2015, après une soirée très calme au niveau du ciel, ce dernier s’est rosé et malgré la marée basse, un léger reflet m’a permis d’obtenir cette vue. Canon EOS 6D – EF16-35 mm f/2.8L II USM – 16 mm – 20 s f/8 – 640 ISO
Ce paysage a été réalisé au Mont Saint-Michel en 2015, après une soirée très calme au niveau du ciel, ce dernier s’est rosé et malgré la marée basse, un léger reflet m’a permis d’obtenir cette vue.
Canon EOS 6D – EF16-35 mm f/2.8L II USM – 16 mm – 20 s – f/8 – 640 ISO

Quelle fonction vous paraît la plus indispensable ?

Une c’est difficile, celle que j’utilise le plus souvent est le Contraste mais la plupart du temps avec les outils Exposition, Clarté, Vibrance, Ombres…

Que pensez-vous de Lightroom mobile ?

Lightroom mobile est une application qui permet de faire les retouches basiques. C’est plutôt sympa pour les retouches de types exposition, netteté… C’est facile à utiliser.

Dans un zoo en Bretagne, instant magique d’un jeune chien de prairie avec un plus vieux qui se reconnaissent par le bout du museau. Canon EOS 70D – EF70-200 mm f/2.8L IS II USM – 280 mm – 1/1000 s f/4.5 – 500 ISO
Dans un zoo en Bretagne, instant magique d’un jeune chien de prairie avec un plus vieux qui se reconnaissent par le bout du museau. Canon EOS 70D – EF70-200 mm f/2.8L IS II USM – 280 mm – 1/1000 s f/4.5 – 500 ISO

Quelles sont les corrections que vous faites le plus souvent ? Vos outils préférés ?

Le plus souvent les corrections que je fais c’est d’abord de redresser mon image et le cadrage tout simplement. Puis de voir si l’exposition est bonne. Déboucher les ombres souvent dues au vignettage de mon objectif grand angle pour le paysage. Mon outil préféré est clarté pour faire ressortir des détails.

Avez-vous une astuce Lightroom pour nos lecteurs ?

Lightroom est un outil indispensable selon moi, il permet de rendre nos images encore plus vivantes de part sa définition : la lumière. Notre boîtier photo est une boîte à lumière et Lightroom nous aide à l’améliorer. Ne jouez pas trop sur la saturation, cherchez à modifier des choses simples tels que la vibrance, la clarté, les ombres. Restez mesuré dans vos retouches.

J’ai rencontré ce jeune renard un jour de juillet 2015, un souvenir vraiment magique de Haute-Savoie où nous avons croisé le chemin de deux renards. Canon EOS-1D X – EF70-200 mm f/2.8L IS II USM + extender 1,4 III 185 mm – 1/640 s – f/4 – 100 ISO
J’ai rencontré ce jeune renard un jour de juillet 2015, un souvenir vraiment magique de Haute-Savoie où nous avons croisé le chemin de deux renards. Canon EOS-1D X – EF70-200 mm f/2.8L IS II USM + extender 1,4 III 185 mm – 1/640 s – f/4 – 100 ISO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *