Une photo dynamique

Mettez-vous au volant pour des résultats haute vitesse et réalisez une photo dynamique !

Il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune dans du matériel pour prendre des clichés de voiture roulant en apparence à vive allure. Richard Pardon, photographe spécialisé automobile, aurait pu utiliser un de ces engins pour des magazines de voitures qui en jettent, mais il a choisi une solution plus simple pour cette photo : une Honda S2000.
« J’ai utilisé une ventouse, une Manfrotto F1000, équipée d’une rotule et d’une tige de 5 à 8 pouces (13 à 21 cm), avec le boîtier monté directement dessus. », nous révèle Richard. « Le tout était placé dans le coin du capot, non seulement pour une meilleure composition, mais aussi parce que les capots de voiture sont plus solides dans les coins. »
La seule autre pièce d’équipement nécessaire – dépendant de la vitesse d’obturation désirée, et donc de l’intensité que vous voulez donner au mouvement – est un filtre neutre ou un filtre variable. Il bloque la lumière, réduisant son intensité sur le capteur, et permet donc des vitesses d’exposition plus longues en pleine lumière du jour. Tandis qu’un filtre neutre offre un taux de réduction de lumière fixe, comme 2 diaphs, un filtre variable peut être tourné et ajusté en fonction du besoin, habituellement de 2 à 8 diaphs. Il n’est pas nécessaire pour tous les clichés, mais si vous shootez sous une forte lumière du jour, il devient indispensable.
« Je prends des photos tests à l’arrêt, pour m’assurer d’être satisfait de l’exposition. Des photos de ce genre sont souvent prises sans que le moteur ne tourne, puisque les vibrations bougeraient l’appareil photo. En sachant que je voulais une exposition d’environ 3 secondes, j’ai ajusté le filtre variable et pris des photos tests jusqu’à obtenir le résultat escompté. En bloquant la mise au point, j’ai sauté dans le siège du conducteur et descendu une colline, déclenchant avec une télécommande. « 

Commencez dès aujourd’hui à réaliser une photo dynamique :

* Choisissez un boîtier léger et le lieu avec soin. En fonction d’où vous réalisez vos prises de vue, demandez la permission des autorités locales.
* Une ventouse robuste démarre à 75 euros et doit pouvoir supporter le poids de votre boîtier et de l’objectif.
* Au lieu de conduire la voiture à grande vitesse, allez doucement et choisissez plutôt une vitesse d’obturation plus lente sur l’appareil photo. Richard a utilisé une exposition de 3,2 secondes a f/1.8, 50 ISO.
* Faites une mise au point autofocus (habituellement sur le conducteur) et passez en mode de mise au point manuelle pour bloquer la distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.