Panasonic Lumix GM1 : rikiki mais costaud…

On assiste à une fin d’année plutôt chargée. En effet, après Sony et ses Plein Format Alpha 7 & 7R, c’est au tour de Panasonic de se faire quelque peu remarquer avec son Lumix GM1, un véritable condensé de technologies propres au fabricant dans à peine plus de 250 g.

Doté d’un capteur CMOS 4/3m, emprunt au GX7, de 16 millions de pixels très sensible (200 à 25600 ISO), le GM1 s’anime grâce au processeur de traitement d’images ; le Venus Engine. Mais ce n’est pas la seule nouveauté qui accompagne le petit, un tout nouvel objectif  type pancake Lumix G Vario 12-32mm f/3,5-5,6 stabilisée a été spécialement conçu pour sa commercialisation.
Côté performances, l’autofocus répondant au doux sobriquet de Light Speed se veut sur – le papier – très véloce : 0,06 s selon Panasonic. Et ce n’est fort heureusement pas tout. Le GM1 prétend à 4 images seconde en rafale avec suivi AF et 5 sans (à vérifier), et à la possibilité d’enregistrer des vidéo en full HD (1080p) ainsi qu’une autonomie d’environ 240 vues. Le tout enchâssé dans un cocon de magnésium et un peu d’aluminium, le GM1 intègre le WiFi pour piloter l’appareil ou pour partager les images saisies avec les terminaux mobiles : smartphone ou tablettes (l’application Panasonic image App est disponible sous Android et iOS), des fonctionnalités simplifiées, un écran LCD 3’’ multitouch (In Cell Touch LCD) et pas moins de 22 filtres créatifs pour jouer au artiste de tout bord. Cerise sur la pièce montée (c’est dire), dimensions mises à part (9,8 x 5,5 x 3,46 cm), c’est bien son look rétro et aguicheur décliné en trois versions (noir & argent, blanc & argent et simili cuir & argent) qui le rendent si séduisant.
Le Lumix DMC-GM1 sera commercialisé au prix indicatif de 699 € en kit avec l’optique 12-32mm f/3,5-5,6.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *