Article // Détails de rue

Voici un article pour vous aider à trouver l’inspiration pour notre grand concours photo sur le thème de la ville !

Explorez la ville d’un nouvel oeil en vous focalisant uniquement sur des détails…

PHOTOS ET TEXTE : © Emilie Gouband

La rue est une source de création infinie pour les adeptes de paysage urbain. Mais pas seulement. Elle regorge également de trésors qui n’attirent pas immédiatement le regard et s’avèrent pourtant très photogéniques avec un minimum de savoir-faire.
Ne mitraillez pas tête baissée en espérant faire des miracles. La première qualité requise pour réussir ce type de photos est le sens de l’observation. Où que vous vous trouviez, prenez d’abord le temps de trouver vos sujets. Scrutez le paysage dans tous ses recoins à la recherche de détails esthétiques ou insolites. Regardez de tous côtés et ne vous contentez pas d’examiner ce qui se passe à votre hauteur. Pensez à observer aussi en haut et au sol. Entre les lampadaires, les poignées de porte, les mosaïques, les ornements et le pavé, ce ne sont pas les sujets qui manquent… Le tout est d’arriver à oublier la vision générale pour en extraire uniquement de petites parties.
Techniquement, l’affaire est relativement simple et vous pouvez déjà faire des merveilles avec un zoom standard (même si un objectif macro est également bienvenu). En revanche, puisque vous avez tout le temps devant vous, il serait dommage de vous limiter au mode automatique de votre appareil. Optez pour la priorité à la vitesse a n de gérer la profondeur de champ comme bon vous semble. Plus votre diaphragme est fermé (grande valeur f/), plus la zone de netteté est importante et donne du contexte à l’image. À l’inverse, en augmentant l’ouverture (petite valeur f/), vous pouvez jouer avec les flous et faire ressortir davantage le sujet.
Les prises de vues frontales, à niveau, sont souvent très effcaces: elles permettent d’aller droit au but, de mettre en valeur la géométrie des formes et d’éviter les déformations d’objectif. Mais vous pouvez également shooter de biais pour faire ressortir les volumes. Quoi qu’il en soit, vous devez prêter une attention particulière aux lignes présentes dans l’image. Les portails, les grilles et les éventuels édifices en arrière plan doivent être droits.

PRISE DE VUE LE SENS DE L’OBSERVATION

Affutez votre regard pour mettre en lumière des éléments difficiles à repérer au premier coup d’oeil.

ville01

La qualité des défauts

Cherchez les petits défauts et la marque du temps sur les différents éléments qui vous entourent. Dans ce cas, une simple fissure sur une belle mosaïque ancienne raconte déjà une histoire.

ville02

Les portes

En scrutant attentivement les portes, vous découvrirez certainement des ornements intéressants. Utilisez la correction d’exposition pour éviter la surexposition des matières brillantes.

ville03

Les dessins au sol

Attardez-vous sur les détails du sol et contrôlez systématiquement les bords de l’image de manière à ne pas la couper anarchiquement: elle doit être savamment pensée pour un impact maximal.

 

 

PRISE DE VUE DÉTAILS EN CONTEXTE

Servez-vous du décor et présentez votre sujet dans son environnement pour créer une véritable ambiance.

Ville04

Les enseignes

À chaque ville, ses propres enseignes de métro. Mais votre photo sera encore plus évocatrice et fera davantage travailler l’imaginaire si vous laissez entrevoir un édifice en arrière-plan.

 

Ville05

N’abusez pas du zoom

La personne qui regarde votre photo doit pouvoir comprendre ce qu’elle voit et avoir ne serait-ce qu’une vague idée de la taille du sujet dans le paysage urbain.

 

Ville06

Les angles

Méfiez-vous des déformations si vous travaillez en plongée ou en contre-plongée et n’hésitez pas à utiliser un logiciel de retouche afin de redresser les perspectives en cas de besoin.

 

 

Ville07

A

Au même niveau

Pour éviter les déformations, placez-vous en face du sujet et photographiez-le à niveau. Assurez-vous que les lignes verticales comme horizontales sont parfaitement droites avant de déclencher.

B

L’exposition

Mesurez votre exposition sur le sujet et non sur l’arrière-plan. Ici, nous avons utilisé la correction d’exposition pour éclaircir le sujet car le fond lumineux trompait la cellule de l’appareil.

C

Le cadrage

Ne cadrez pas trop serré. Mieux vaut laisser respirer le sujet et suggérer ce qui se passe autour, quitte à  flouter le fond en ouvrant votre diaphragme pour recentrer l’attention sur l’essentiel.

D

Le placement dans l’image

À moins de jouer avec une symétrie parfaite, le centrage total est déconseillé. Ici, nous avons placé l’élément fort de notre image (le chien) au niveau du tiers supérieur, pour plus de dynamisme.

PHOTOS ET TEXTE : © Emilie Gouband

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *