Prise de vue – A l’aéroport

Un jour de pluie, coincé pendant des heures à l’aéroport à cause des grèves, cela ne semble pas très intéressant. Pourtant si vous regardez un peu autour de vous…

Corse, l’été, c’est un endroit merveilleux pour faire des photos. Mais l’aéroport d’Ajaccio, un jour de pluie… En tant que photographe, vous devez savoir que tel un journaliste qui est censé pouvoir écrire sur tous les sujets car sa qualité première doit être la curiosité, un photographe doit apprendre à faire des photos intéressantes partout. C’est un entraînement parfait. Emportez toujours votre appareil avec vous avec un ou deux objectifs de base et profitez de chaque instant pour capturer tout ce que vous voyez. Pendant cette grève à l’aéroport, il a fallu tuer le temps et l’avantage de l’aéroport d’Ajaccio, c’est qu’il est petit et la piste est accessible à pied. En revanche, impossible de passer les portes tant que l’embarquement n’est pas en cours. Pour éviter les reflets sur les vitres, vous pouvez utiliser un filtre polarisant circulaire ou bien coller complètement l’objectif à la vitre. Vous pouvez aussi essayer de trouver un angle où les reflets ne seront pas visibles.

Cherchez ensuite un sujet. Dans un aéroport, vous pouvez bien sûr tenter de capturer des passants, mais pensez toujours à demander l’autorisation si vous souhaitez ensuite publier les photos que ce soit pour une exposition ou même juste sur les réseaux sociaux. Le plus simple pour débuter est de photographier les objets, ils sont plus conciliants. Cherchez des formes géométriques par exemple, des couleurs qui se dégagent sur des fonds neutres, des symétries, des choses originales ou au contraire banales mais que vous allez sublimer d’une manière ou d’une autre.

Photo ratée :

EXIF 1/160s à f/2.8 – 70mm – 100 ISO – Priorité à l’ouverture

Température

À travers la vitre et avec des lumières intérieure et extérieure aussi différentes, l’appareil peut se perdre dans le choix de la balance des blancs.

Attention

Parfois, des éléments très visibles viennent gâcher une photo et pourtant, on n’y fait pas forcément attention à la prise de vue, capté par le sujet…

Photo réussie :

EXIF 1/400s à f/2.8 – 80mm – 100 ISO – Priorité à l’ouverture

Règles

Cette photo correspond parfaitement à la règle des tiers. Un tiers de ciel, un tiers de terre et un tiers de tarmac. Le sujet vient quant à lui, se placer à un des points d’intersection de la grille des tiers.

Prises aussi ce jour-là

Étant donné la température de couleur due au temps, à la vitre et à la lumière intérieure, les images sont verdâtres. Vous pouvez bien sûr essayer de le corriger à la prise de vue ou en postproduction avec Lightroom ou Camera Raw, mais vous pouvez aussi en jouer. Ici, les éléments sur la piste sont justement dans la couleur complémentaire au vert, l’orange. En les intégrant dans les photos, on obtient un contraste entre les deux couleurs qui crée presque une bichromie vintage. Vous pouvez donc laisser une dominante couleur si l’effet est intéressant, mais vous pouvez aussi les corriger facilement. Dans Lightroom comme dans Camera Raw, il suffit d’utiliser les curseurs Température et Teinte ou bien la pipette qui leur est associée et de cliquer sur une zone censée être blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *