Des photos de mariage réussies !

C’est bientôt l’époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine qu’est la photo de mariage.

Avec les premières lueurs du printemps, les préparatifs de mariage vont bon train et vous avez été désigné pour faire les photos de ce jour inoubliable. Il peut être intéressant de faire une première séance avec les futurs mariés car ce sera aussi l’occasion d’établir un climat de confiance. Essayez de déclencher quand vous voyez des choses qui vous touchent, avec un minimum d’interventions de votre part pour conserver la spontanéité de vos sujets. Évitez la colère et le stress car vous allez louper beaucoup d’images. L’important, ce sont les photos à faire, pas celles qui sont loupées. Alors, pensez surtout à prendre du plaisir pendant le jour J. Lorsque vous remettrez les photos aux mariés, que ce soit des tirages ou un coffret de CD-ROM, soignez la présentation car les objets auront beaucoup de valeur sentimentale à leurs yeux.

11h – Préparatifs du mariage

Si vous couvrez la coiffure et le maquillage, n’utilisez pas le flash et augmentez la sensibilité ISO si nécessaire. Vous pouvez aussi jouer avec une vitesse lente pour montrer l’effervescence autour de la future mariée en déclenchant à un moment où il y a du mouvement autour d’elle, qui devra être immobile. Et calez bien l’appareil sur une table, un accoudoir, etc. Surtout, évitez votre propre reflet dans les nombreux miroirs présents dans les salons de coiffure et chez l’esthéticienne. Pendant l’habillage, arrangez-vous avec la mariée pour qu’il y ait deux personnes maximum autour d’elle car, s’il y en a plus, elles vous boucheront la vue ou attireront l’attention sur vous, ce qui cassera l’ambiance. L’idéal est de vous faire oublier, donc parlez très peu et de préférence à voix basse.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© ATeam

 

14h – La mairie

Avant d’entrer à la mairie, vous pouvez déjà “chasser” les groupes, photographier les petits enfants dans leurs belles tenues (encore) bien propres en vous accroupissant à leur niveau. Pour les signatures, vous pouvez travailler avec ou sans flash. Faites rebondir l’éclair du flash sur les murs ou le plafond s’ils sont blancs ou même crème, ce qui réchauffera le teint des signataires. Par contre, évitez le flash en direct ou sur les murs verts ou bleus qui donneront aux sujets un teint maladif. Flattez, distrayez les mariés et les témoins pendant les signatures pour obtenir des sourires authentiques. Écartez-vous dès que vous avez fini pour laisser les autres invités faire leurs photos. Vous êtes LE photographe officiel du mariage, mais vous n’êtes pas le seul… Si possible, déplacez les gros bouquets de fleurs posés sur la table qui vous gêneront, à moins que vous ne souhaitiez composer vos images avec eux. Organisez la sortie des mariés en plaçant les invités photographes en un large demi-cercle. Ainsi tout le monde aura un point de vue dégagé, puis abaissez-vous à l’intérieur du cercle pour ne pas gêner les invités et, surtout, ne pas être gêné à votre tour car la sortie des mariés ne doit pas être loupée. Avec une robe blanche sur un intérieur sombre, la sortie des mariés est un piège pour l’appareil : passez-le en mode A ou Av, calculez l’exposition sur votre main, et calez l’ouverture pour obtenir une vitesse de 1/60 s ou 1/80 s max. Entrez les paramètres en mode manuel et photographiez les mariés en plusieurs rafales courtes pour éviter de saturer le buffer de votre boîtier. Ainsi, tous les projectiles (pétales, riz, etc.) seront assez flous avec les mariés bien nets.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© wavebreakmedia

 

15h – L’église

À l’église, impossible de faire rebondir le flash pour étaler sa lumière dure. Alors mieux vaut le couper et travailler en haute sensibilité (1600 ISO ou plus) et activer le stabilisateur d’image si votre matériel en est pourvu. Allez voir le maître des lieux et mettez-vous d’accord avec lui pour connaître votre marge de manœuvre. Pensez à désactiver le bip de mise au point sur votre reflex, il vous ferait repérer… Si vous avez une focale fixe de grande ouverture, type 35 ou 50 mm, c’est le moment de l’installer. Elle vous obligera à être plus mobile, à travailler votre cadre avec plus de soin, mais les résultats seront meilleurs, surtout si vous variez les points de vue.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© Eva Lepiz

 

16h – Les photos de groupe

Mieux vaut les faire au sortir de la mairie et/ou de l’église. Faites le pitre, pratiquez l’autodérision, flattez les mariés plus que de raison, jouez avec les groupes pour obtenir des sourires et des rires authentiques. Évitez de placer les sujets avec le soleil face à eux, sous peine de grimaces, d’ombres dures et de fortes chaleurs pour les mariés car ils “cuiront” sur place pendant 30 à 45 minutes. Une fois les “figures imposées” effectuées (témoins, parents, grands-parents, frères et sœurs), les groupes de plus de six personnes seront assez nombreux. L’idéal est donc de se servir des marches pour rendre chaque membre bien visible, même si l’arrière-plan n’est pas toujours idéal. Les gens comptent plus que le décor. Si vous avez le soleil face aux groupes, utilisez votre flash en mode FP (ou synchronisation haute vitesse) pour déboucher les ombres, en corrigeant son exposition à – 1 IL environ, et réglez l’exposition en mode Av plutôt sur un sujet neutre, donc évitez de viser la mariée qui pourrait fausser la mesure de l’exposition.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© Wedding Stock Photo

 

17h – Les portraits

Si le timing de la journée est trop serré, proposez aux époux de faire la séance de portraits un autre jour. Vous y gagnerez en sérénité et ils seront plus détendus, sans pression, loin du jour du mariage. Évitez de faire poser les mariés, choisissez un lieu à l’écart des invités et, une fois le cadre défini, laissez les mariés s’approprier le lieu, invitez-les à être tendres l’un envers l’autre et, surtout, qu’ils éteignent le téléphone portable. Éloignez-vous quelques minutes pour les laisser trouver leur intimité et commencez à les photographier à un moment où ils ne vous voient pas. Si vous voulez les faire poser, n’hésitez pas à leur parler d’une voix douce, stimulez leur désir pour qu’ils se mettent dans leurs meilleures dispositions. Dites-leur ce que vous ressentez et invitez-les à aller plus loin, le cas échéant. Si vous faites les photos en ville, choisissez un lieu où la lumière et le cadre sont intéressants pour la composition (lignes directrices, monuments, etc.). Travaillez de préférence avec une grande ouverture pour mieux les mettre en valeur et jouez avec les aléas, comme les nuages, les passants ou encore les pigeons s’il y en a.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© Alena Ozerova

 

18h – Le vin d’honneur

C’est l’occasion de saisir des moments de vie, et ils sont légion ! Allez voir les enfants, amusez-les, jouez à cache-cache avec l’appareil, ce qui génèrera éclats de rire et regards complices. Surveillez les messes basses des grands-parents, immortalisez les moments de joie des mariés avec leurs proches et aussi les regards attendris des autres couples présents qui seront plus amoureux que jamais… Si vous êtes trop vite repéré, éloignez-vous et utilisez plutôt un téléobjectif, mais soyez vif d’esprit et ne photographiez que ce qui vous touche profondément. Vos images n’auront que plus de sens.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© Poznyakov

 

20h30 – Le dîner

C’est la dernière occasion d’obtenir des photos de tous les invités car ils sont installés et assez statiques. Allez voir le traiteur pour connaître l’organisation de son service et le mode de distribution des plats. Ainsi, vous ne serez pas gêné pour photographier chaque table et, bien sûr, jamais quand les invités mangent. Formez les couples, créez des groupes qui donneront toujours des images fortes, demandez-leur une grimace ou un geste fort qui plairont aux mariés quand ils verront les images.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© Anatoly Pareev

 

23h – La soirée

Si vous restez jusque-là, il y a beaucoup d’images intéressantes à faire ! L’ouverture du bal par les héros du mariage, certes, mais surtout la soirée dansante. Pour bien traduire l’ambiance lumineuse du lieu, je vous conseille le flash au second rideau avec l’appareil en mode manuel réglé sur une vitesse allant de 1/4 s à 1/2 s pour une sensibilité de 800 ou 1600 ISO. Faites quelques essais pour trouver l’ouverture idéale entre f/4 et f/11. Vous devrez aussi adapter la puissance du flash. Si vous visez la mariée, corrigez-la à + 1 IL. Dans ces conditions lumineuses, la mise au point risque de patiner. Alors bloquez-la sur une distance et il vous suffira ensuite d’attendre le “client” idéal… Cette méthode produit beaucoup de déchets mais, quand ça marche, c’est un bonheur car les images traduisent bien l’ambiance lumineuse du lieu et le mouvement des danseurs.

C'est bientôt l'époque des mariages, le printemps va vite arriver. Voici les conseils de notre expert, Hervé Cafournet, pour ceux qui se lancent dans cette expérience humaine.
© Maximka87

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTENU ILLICITE Vous pouvez à tout moment nous signaler un contenu illicite en envoyant un email ici.