Circulation(s) 2017

L’exposition Circulation(s), organisée par Centquatre-Paris donne, cette année, carte blanche à la photographie grecque.

L’établissement artistique Centquatre-Paris organise pour la 7e année consécutive, l’exposition Circulation(s), à partir du 21 janvier jusqu’au 5 mars de cette année.

A cette occasion, l’événement donne carte blanche à quatre artistes grecs, parrainés par le Directeur de musée et photographe, Hercules Papaioannou, d’origine grecque également : « La photographie est un médium d’apparence assez simple, qui traite bien souvent de questions complexes (…). Le paysage est un sujet récurent, dont les qualités artistiques servent de support depuis longtemps. Sa dimension conflictuelle –le fait qu’il soit le lien de conflit, individuel ou collectif, visible ou invisible – est majoritairement négligée. », Peut-on trouver sur la page dédiée, sur le site de la galerie Circulation(s).

Conservateur, puis directeur du musée de la photographie de Thessalonique (sa ville natale) Hercules organise tous les deux ans, une biennale de la photographie, mettant en relation les artistes locaux avec ceux de notoriété internationale.

Voici quelques images et quelques mots sur les artistes invités par leur parrain:

argyriadis_kostis_1_-_copie
Kostis Argyriadis (Né en 1981) Oxymoron

Citation: « Le regardeur guette, observe, épie sa proie, afin de rendre compte à travers elle de sa beauté, sa laideur, son calme, son énergie, son matérialisme effréné et sa vanité »

petros
Petros Koublis (Né en 1981) In Landscapes

Citation: « un paysage ne se limite pas à une zone visible, mais il atteint les frontières de notre interprétation. »

0433_01 001
Yiannis Pantelidis (Né en 1969) Nothing Personal

Citation: « les photographies révèlent beaucoup, suggèrent d’avantage, alors que tout est laissé presque intact, tel un travail inachevé. »

Photographic Project
Thodoris Papadakis (Né en 1993)

Citation: « un cube, semblable à une pièce de maison a été crée pour l’occasion et a ensuite été placé dans l’espace public. Le regardeur devient l’observateur qui épie un moment de la vie privée. »

Plus d’informations, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *