INTERVIEW // Mark Schwettmann

Vous voyez le genre de photos publiées dans les magazines de voyage haut de gamme ? Et celles dans les brochures qui vous donnent envie de vous envoler vers une terre lointaine ou de découvrir une ville splendide ? Eh bien les photos du contributeur Fotolia Mark Schwettmann font exactement cet effet. Il nous raconte ici sa passion pour les voyages et la photographie, et comment la combinaison des deux lui a permis de créer un superbe portfolio, exotique et inspirant.

« Je ne suis pas photographe à plein temps. En fait, je suis architecte de formation et de profession. Je vis et travaille à San Francisco, je conçois des gratte-ciel et des bâtiments municipaux sur la côte Ouest et en Chine. Mon père m’a fait découvrir la photographie lors d’un voyage au Japon durant l’année 1998 (photo ci-dessus), et c’est devenu une passion. Mon père, mon frère et moi, puis plus tard ma femme et moi, avons voyagé partout dans le monde et avons vu des choses étonnantes que nous avons photographiées. À l’ère d’Internet, comme de nombreux photographes amateurs passionnés, j’ai commencé à partager mes photos en ligne, puis j’ai découvert qu’il y avait au minimum un petit marché pour les photos libres de droits de paysages et d’architecture. »

Mark Schwettmann disconnect Fotolia

 

Comment décidez-vous de ce que vous allez photographier pour les banques d’images ? Qu’est-ce qui vous fait dire : “Voilà un sujet potentiel” ?

Je n’ai jamais photographié un sujet dans le seul but de le diffuser sur les banques d’images. Je vais dans des lieux et je photographie les choses parce que je veux les voir et partager la façon dont je les vois avec les autres – en revanche, quand je suis quelque part, je pense aux angles de prise de vue, à la lumière et à l’entourage qui fonctionneront ou pas sur les banques d’images. Avant un voyage, je passe un peu de temps à rechercher des images de photographes et de contributeurs dont j’admire le travail – mais je fais aussi attention à ne pas trop me documenter. Il est bon d’en savoir un peu sur un lieu, comment s’y rendre, quelle est l’orientation du soleil et la météo, tout en gardant un regard neuf.

 

Quel est votre équipement ?

J’ai utilisé la plupart des grands reflex numériques Nikon depuis le D100, aujourd’hui j’ai un D810. Je l’ai comparé à beaucoup d’autres, mais pour moi ils ne l’égalent pas en termes de qualité, de performances de mise au point, de polyvalence. J’utilise le même appareil pour photographier des soirées, des petits enfants, la faune, des animaux de compagnie, l’architecture, des paysages y compris urbains, du sport et bien d’autres choses. Le D810 peut à peu près tout faire. J’apprécie les focales fixes et les grands angles, mais au cours des dernières années, mon objectif favori pour l’architecture a été le 24mm PC-E à bascule et décentrement, et depuis récemment, j’utilise beaucoup le 70-200 f/4, un bon compromis entre taille et qualité.

 

Quelles retouches apportez-vous à vos images ?

Généralement pas grand-chose d’autre qu’un recadrage, une rotation si nécessaire, et quelques ajustements de couleur et de contraste. Parfois, je combine les cadrages pour changer la vue générale ou créer un mouvement. J’essaie des couleurs et je les modifie uniquement pour coller à la mémoire que j’ai de la scène, qui est souvent différente de ce que je vois à l’écran, grâce à l’incroyable capacité de l’œil humain à capter les nuances.

 

Quelles qualités avez-vous développées depuis vos débuts de contributeur de banques d’images ?

La photo de microstock vous enseigne vraiment les bases. La mise au point, la composition, les couleurs. Ensuite, vos images commencent à être acceptées par les banques d’images, et vous réalisez que cela ne suffit pas pour vendre. J’ai appris à prendre mon temps et à essayer de penser en adoptant le point de vue des autres. Quelle histoire puis-je raconter avec une image qui pourrait susciter la réflexion ou changer leur opinion sur un lieu ?

 

Avez-vous une image favorite dans votre portfolio ? Partagez avec nous son histoire…

Je me suis éclaté à prendre des photos de Rio dans un hélicoptère. Il n’y avait pas de portes, je me déplaçais rapidement pour essayer de capter la lumière et des angles corrects à partir d’une plate-forme en mouvement. Je ne connaissais même pas l’existence des banques d’images à l’époque, je voulais juste garder le souvenir d’une expérience incroyable, à partager avec ma famille et mes amis. Tout cela s’est fait à la dernière minute – on a décidé ça sur un coup de tête, lors d’une escale, en attente d’un vol retardé vers Washington DC, avec ma femme et un autre couple. Nous étions là et nous nous sommes dit : et si on faisait un tour en hélicoptère ? J’avais mon matériel photo et nous y sommes allés, les portes ouvertes.

 

Pratiquez-vous la photo dans un but purement professionnel ou est-ce aussi pour vous un hobby ? Si c’est le cas, en quoi les deux activités diffèrent-elles ?

Je vois plutôt ça dans l’autre sens : la photo est d’abord un hobby, et puis une activité professionnelle secondaire. Pour mon vrai métier, c’est l’inverse : une profession que je ne peux parfois éviter de considérer comme un hobby !

 

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui voudraient devenir contributeurs de banques d’images ?

C’est peut-être ringard, mais je leur conseillerais de ne pas seulement penser à ce qu’ils pourraient vendre – mais d’abord à ce qui les touche. Si vous n’aimez pas photographier, ça ne vaut pas le coup.

 

Panorama en haute résolution de la Skyline de San Fransisco et Bay Bridge. © sfmthd – Fotolia.com
Panorama en haute résolution de la Skyline de San Fransisco et Bay Bridge. © sfmthd – Fotolia.com

 

Une mosquée au coucher de soleil à Istanbul, en Turquie. © sfmthd – Fotolia.com
Une mosquée au coucher de soleil à Istanbul, en Turquie. © sfmthd – Fotolia.com

 

Vue aérienne de terres humides côtières luxuriantes. © sfmthd – Fotolia.com
Vue aérienne de terres humides côtières luxuriantes. © sfmthd – Fotolia.com

 

Les Champs-Elysées et la Défense au coucher de soleil. © sfmthd – Fotolia.com
Les Champs-Elysées et la Défense au coucher de soleil. © sfmthd – Fotolia.com

 

Vue aérienne de la statue du Christ Rédempteur, à Rio de Janeiro. © sfmthd – Fotolia.com
Vue aérienne de la statue du Christ Rédempteur, à Rio de Janeiro. © sfmthd – Fotolia.com

 

Découvrez également son travail sur son portfolio Fotolia : fr.fotolia.com/p/201441325

Interview réalisée en partenariat avec Fotolia
Propos recueillis par Patrick Zemour

Image à la une : Le Golden Gate Bridge de San Fransisco au crépuscule. © sfmthd – Fotolia.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *